Bad Dragon, l’interview

Des sextoys dans un univers fantastique, vous en rêviez, Bad Dragon l’a fait. A Eklecty-city, nous embrassons la culture pop dans toute sa complexité et sa richesse. Alors pour la Saint Valentin la rédaction voulait vous proposer quelques surprises, dont cette interview exclusive de Bad Dragons. Sauf que j’avais oublié que pour une telle société, ce n’est probablement pas le moment le plus calme de l’année. Alors, avec du retard et toutes mes excuses, Eklecty-city vous présente Bad Dragons, l’interview. [English version]

Les Origines

Tout d’abord peux-tu présenter rapidement Bad Dragon à nos lecteurs qui ne vous connaissent pas ?

Bad Dragon est une société de jouets fantastiques pour adultes basée à Phoenix, Arizona. Nous existons depuis 2008 et sommes spécialisés dans les jouets de nature fantastique, type dragons, griffons, loups garous, etc. Nous avons été fondés en 2007 par Jan Mulders (aussi connu sous le pseudonyme de Varka). Il était à la fac en Angleterre à l’époque où il a décidé sur un coup de tête de récupérer de la glaise dans une boutique de sculpture et de créer un modèle de phallus fantastique en terre. Avant qu’il n’ait eu le temps de finir le design, il avait déjà accumulé de nombreuses commandes d’amis qui voulaient acheter le produit fini.

Qu’est-ce qui a motivé la création de Bad Dragons et de ses jouets pour adultes autour du thème des dragons ?

A l’origine de Bad Dragon, il y a un désir d’une plus grande variété en termes de jouets fantastiques pour adultes. A l’époque, il n’y avait qu’une seule autre société qui faisait quelque chose de vaguement similaire à ce que nous faisions, et nos fondateurs en voulaient plus. Nous nous sommes présentés au bon moment, puisque la communauté était elle aussi prête à une plus de diversité.

Quelle est votre devise ?

Nous nous plaisons à dire que notre devise est « faire des fantasmes une réalités » parce qu’il nous semble que c’est notre spécialité [NdR : en anglais fantasy désigne les univers fantastiques type « Seigneur des anneaux » mais signifie aussi « fantasme »].

Les clients

Quelle est votre clientèle cible ? Je pense particulièrement à un débat entre votre community manager sur Twitter et un quidam qui était convaincu que Bad Dragon ne s’adressait qu’aux Furries [1]…

Nous avons nos racines chez les Furries évidemment, mais notre public cible est toute personne qui recherche quelque chose de nouveau et de différent qu’il ne peut trouver ailleurs. Clairement, nos articles ne sont pas seulement destinés aux Furries puisque nous accueillons toute personne en fournissant des produits uniques et de qualité supérieure. Ceci étant dit, je ne pense pas que nous puissions exprimer combien nous sommes reconnaissants envers notre noyau de fan de nous avoir permis de démarrer dans le métier et de nous avoir aidé à réussir.

Est-ce que vous avez des collectionneurs parmi vos clients ?

Des individus variés, issus d’environnement variés, achètent nos jouets et beaucoup d’entre eux voient clairement nos produits comme collectors et artistiques. Il y en a un certain nombre à avoir plus de 100 jouets Bad Dragons, de différentes tailles et couleurs.

Pour ma part je vois nos produits comme des objets de collection principalement du fait que nos clients peuvent se les approprier complètement en les personnalisant. Je crois que beaucoup de l’attrait de nos jouets réside dans leurs aspects uniques et créatifs.

Diriez-vous qu’une part de l’attrait de vos produits relève du défi qu’ils proposent ? Pas mal de fils de discussions traitent de combien, jusqu’à où, etc…

Il y en a évidemment beaucoup à apprécier le défi des tailles plus larges que la moyenne, mais puisque nos jouets sont de toutes tailles, je pense que notre clientèle est surtout attirée par le haut niveau de personnalisation disponible lors de la commande.

Les Produits

Quel est votre article le plus populaire ?

Notre article le plus populaire est notre modèle Chance. Je ne sais pas vraiment pourquoi il en est ainsi, mais c’est clairement un best seller.

Comment est-ce que vous assurez la promotion de vos produits ?

Nous ne faisons pas vraiment de publicité dans le sens traditionnel du terme, mais nous avons placé des bannières publicitaires sur quelques sites pour adultes. La majorité de nos affaires vient du bouche-à-oreille ; c’est fantastique car cela montre combien nos produits sont considérés comme méritants d’être recommandés.

Votre site est interdit au moins de 18 ans, est-ce une barrière ?

Ne s’adresser qu’aux majeurs est un défi en soi bien sûr, mais l’industrie pour adulte ne s’adresse qu’aux adultes pour une bonne raison. Nous sommes heureux de nous en tenir à ces restrictions.

Comment décidez-vous d’un nouveau design ?

Les nouveaux designs viennent de différentes sources : notre équipe design, notre équipe marketing, nos clients qui postent leurs designs sur Bad Dragon Labs (plus de détails plus tard) ; et parfois même de nos partenaires comme Kink.com. Le plus souvent ils font l’objet d’un important processus de révision : nos meilleurs éléments envisagent toutes les possibilités. Après avoir été suffisamment corrigé au goût de tout le monde, nous faisons une impression 3D du moule qui servira à couler nos pièces. Puis nous offrons le nouveau concept à nos testeurs maison qui pèseront le pour et le contre de chaque design. Enfin, si de nouvelles améliorations sont nécessaires, nous ajoutons ou retirons au modèle pour obtenir la version que nos clients recevront.

Qu’est-ce qu’un bon design ?

La réussite d’un design dépend le plus souvent du type de texture ou de la forme du jouet. Certains aiment avoir des « nœuds » sur leur jouets. D’autres aiment une large circonférence, d’autres de la texture, d’autres de la longueur alors que certains préfèrent un fuselage moins agressif. Obtenir un design parfait est presque impossible dans la mesure où tous les critères évoqués ne sont pas particulièrement compatibles. D’expérience, un bon design remplira le plus souvent au moins deux ou trois de ces préférences

Comment testez-vous vos nouveaux concepts ?

Comme évoqué précédemment, nous fournissons les nouveaux concepts à nos testeurs maison (qui ne sont que des employés, coutumiers de nos produits) pour identifier le bon et le mauvais dans chacun de nos jouets et décider des changements à faire avant la commercialisation.

Pourquoi avoir créé le Bad Dragon Labs ? C’est plutôt inhabituel – voire une première – pour une société de jouets pour adultes, de permettre à ses clients de soumettre de nouveaux designs.

Bad Dragon Labs a été créé non seulement pour donner voix aux membres de notre communauté et leur donner l’impression de contribuer au futur de la société, mais aussi pour valoriser les petites choses que notre public veut mais que nous aurions négligé. Il y a eu pas mal de modèles à passer du statut de simple concept de nos Labs à notre ligne de produits récurrents. Fenrir, the Snow Leopard et Kage ne sont que quelques un des gagnants de nos Bad Dragon Labs qui ont rejoint notre offre.

Recevez-vous de nombreuses propositions sur le Bad Dragon Labs ?

Il semble que nous recevions de nouveaux concepts chaque jour, notre communauté donne son avis et les créateurs changent le plus souvent leur design pour satisfaire notre public.

La Saint Valentin

Quelle serait votre Saint Valentin parfaite ?

Notre Saint Valentin idéale serait un jour où tout le monde serait heureux, seul ou accompagné des gens qu’il/elle aime tout en jouissant de ce qu’il/elle aime ou de tout ce qui pourrait bien le/la faire se sentir aimé dans un environnement égalitaire, ouvert d’esprit, sans jugement ni préjugé.

Est-ce que vous proposez des coffrets cadeaux ?

Nous ne proposons pas de coffrets cadeaux préconçus mais nous avons une large variété d’options pour le parfait petit panier coquin : vibromasseurs, lubrifiants, nettoyants, teenie weenies (miniatures), préservatifs, porte-clés, et bien plus encore. Chacun d’entre eux – ou tous – accompagneront parfaitement le jouet pour adulte que vous avez choisi pour votre Valentin(e).

Je découvre Bad Dragon, je suis curieux mais je n’arrive pas à me décider, que me recommanderiez-vous ?

Pour les nouveaux clients de Bad Dragon, j’encourage le plus souvent à rester en terrain connu. Ne choisissez pas un jouet large si la taille n’est pas trop votre truc, ne sélectionnez pas un cum tube (NdR : tube éjaculateur) si vous n’êtes pas excité par les éjaculations, etc. Lors des conventions, je demande souvent aux gens ce qu’ils recherchent dans un jouet, et je base mes suggestions sur leurs attentes.

Dernière question ; comment décrocher un travail chez Bad Dragon ?

Décrocher un job chez Bad Dragon a été une expérience intéressante en ce qui me concerne, puisqu’ils m’ont trouvé lorsque je travaillais comme serveur lors d’un déjeuner d’affaire à l’une de leurs fêtes. A la fin du repas, ils m’ont demandé si j’étais content et si j’attendais quelque chose de différent de mon emploi. Après en avoir discuté pendant un moment, j’ai pu rejoindre l’effectif et je suis tellement content de l’avoir fait parce que c’est de loin le meilleur boulot que j’aie eu, dans la meilleure société pour laquelle j’aie travaillé. Nos dirigeants s’investissent véritablement pour chacun d’entre nous et prennent grand soin de nous chaque jour. Tout le monde devrait avoir autant de chance d’avoir un emploi aussi génial.

Un grand merci à Steven A. Vest d’avoir répondu à mes questions.

Propos recueillis et traduit par Colin Vettier pour Eklecty-City.

[1] si le sujet vous intéresse, je vous recommande plus que chaudement The Cat, the reverend and the slave d’Alain Della Negra et Kaori Kinoshita disponible chez Capricci. La bande annonce est à voir ICI.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s